Numéro
Rev. Phys. Appl. (Paris)
Volume 1, Numéro 3, septembre 1966
Page(s) 153 - 153
DOI https://doi.org/10.1051/rphysap:0196600103015300
Rev. Phys. Appl. (Paris) 1, 153-153 (1966)
DOI: 10.1051/rphysap:0196600103015300

Colloque sur les photopiles en couches minces


Résumé
Les 19 et 20 mai 1966 s'est tenu, à la Faculté des Sciences de Marseille-Saint Jérôme, un Colloque International sur les Photopiles solaires en Couches Minces. Le Centre National d'Études Spatiales (C. N. E. S.) et la Coopération Méditerrannéenne pour l'utilisation de l'Énergie Solaire (C. O. M. P. L. E. S.) s'étaient unis pour l'organiser. En effet, alors que l'avènement des photopiles au silicium en tant que générateurs autonomes d'énergie électrique à bord des satellites date de moins de dix ans, une nouvelle génération de photopiles est à l'étude dans de nombreux laboratoires. Légères et économiques grâce à l'emploi de couches minces de composés semiconducteurs, ces nouvelles cellules suscitent de sérieux espoirs d'applications. Mais la structure des couches minces, la nature et les effets de leurs défauts natifs et des défauts qu'on y crée par irradiation, le mécanisme des effets photovoltaïques qui sont mis en oeuvre dans ces cellules, posent de nombreux problèmes fondamentaux dont la discussion était l'objet du Colloque de Marseille. On trouvera, dans les textes qui suivent, les principaux éléments apportés au cours de cette discussion.

PACS
0130C - Conference proceedings.
8460J - Photoelectric conversion: solar cells and arrays.

Key words
Congress -- Solar cells -- Photovoltaic cells