Numéro
Rev. Phys. Appl. (Paris)
Volume 5, Numéro 3, juin 1970
Page(s) 383 - 386
DOI https://doi.org/10.1051/rphysap:0197000503038300
Rev. Phys. Appl. (Paris) 5, 383-386 (1970)
DOI: 10.1051/rphysap:0197000503038300

Contamination du niobium en oxygène au cours de traitements de polissage électrolytique et de recuit sous vide

G. Beranger1, P. Boisot1, P. Lacombe1, G. Amsel2 et D. David2

1  C. R. M. Ecole des Mines de Paris
2  Groupe de Physique des Solides de l'E. N. S.


Abstract
The superficial contamination of niobium, by oxygen during surface treatements, has been studied by the micro-analysis method using the O16 (d, p) O17* nuclear reaction. After electrolyticly polishing and (or) annealing under vacuum, a superficial oxide film is always observed, the thickness of which being around sixty Angströms. Moreover, this method allows the oxygen situated in the superficial oxide film and the oxygen dissolved in the underlying metal to be identified separately. We thus have shown that during annealing under vacuum, oxygen diffusion occurs and the metal beneath the oxide is so contaminated.


Résumé
La contamination superficielle du niobium en oxygène au cours de traitements de préparation de surface a été étudiée à l'aide de la méthode de micro-analyse fondée sur l'utilisation de la réaction nucléaire O16 (d, p) O 17*. Après un polissage électrolytique et (ou) un recuit sous vide, on observe toujours la présence d'un film d'oxyde dont l'épaisseur est d'une soixantaine d'Angströms environ. De plus, grâce à cette méthode d'analyse, l'oxygène situé dans le film d'oxyde superficiel a pu être séparé de l'oxygène dissous dans le métal sous-jacent. Il est ainsi montré qu'au cours d'un traitement de recuit sous vide, il y a diffusion d'oxygène et donc contamination de la zone sous-jacente à l'oxyde.

PACS
6630 - Diffusion and ionic conduction in solids.

Key words
diffusion in solids -- niobium -- oxygen