Numéro
Rev. Phys. Appl. (Paris)
Volume 3, Numéro 4, décembre 1968
Page(s) 356 - 360
DOI https://doi.org/10.1051/rphysap:0196800304035600
Rev. Phys. Appl. (Paris) 3, 356-360 (1968)
DOI: 10.1051/rphysap:0196800304035600

La spectrométrie de masse à étincelles

R. Bourguillot, A. Cornu et R. Stefani

Centre d'Études Nucléaires de Grenoble, Département de Physico-Chimie, B.P. n° 269, 38-Grenoble


Abstract
Spark sources permit mass spectrometry to play an important role in the analysis of inorganic solid samples. A single operation gives an exhaustive report of all traces of impurities, expected or unexpected. The detection limit is always below 10-6 and in favorable cases can reach 10-9. Without a standard sample, analytical results can be given within a confidence factor of three. Reproductibility of analysis is mainly limited by sample heterogeneity, less than one milligram being consumed. Photometric treatment of spectrograms is a complex operation and the precision of results greatly depends on approximations which the analyst can make. Various examples show the advantage of this method.


Résumé
La source à étincelles a donné à la spectrométrie de masse une place de choix dans le domaine de l'analyse des solides minéraux purs. En une seule opération, elle fournit le registre complet de toutes les traces présentes, prévues ou non. La limite de détection, qui atteint dans les cas favorables quelque 10-9, se situe toujours au-dessous de 10-6. Enfin, sans étalon, les résultats peuvent être assurés à un facteur trois près. En revanche, la reproductibilité de l'analyse est principalement limitée par les hétérogénéités de l'échantillon, dont moins d'un milligramme est consommé. De plus, l'exploitation photométrique des spectrogrammes est une opération théoriquement complexe, et la précision des résultats dépend grandement des approximations que se permet l'analyste. Des exemples variés montrent l'intérêt de cette méthode.

PACS
8170J - Chemical composition analysis, chemical depth and dopant profiling.

Key words
Spark mass spectrometers -- Chemical analysis -- Quantitative chemical analysis -- Impurities -- Operation -- Instrumentation -- Inorganic compounds -- Experimental study