Numéro
Rev. Phys. Appl. (Paris)
Volume 5, Numéro 2, avril 1970
Page(s) 343 - 350
DOI https://doi.org/10.1051/rphysap:0197000502034300
Rev. Phys. Appl. (Paris) 5, 343-350 (1970)
DOI: 10.1051/rphysap:0197000502034300

Production et étude d'un faisceau moléculaire super sonique à symétrie plane

Jean-Pierre Treguier, Monique Hagene et Danièle Pasquerault

Laboratoire de Physique Moléculaire, Faculté des Sciences, 35, Rennes


Abstract
We describe and study a supersonic beam apparatus with plane symmetry. The Mach number M in the continuum flow is determined by a half-empirical, half-theoretical method. We show that M tends to a limit. An experimental study of the intensity and of the intensity distributions in the directions perpendicular to the beam axis, was made versus the upstream nozzle pressure p0 and versus nozzle-skimmer distance b. The intensity obtained in the optimal conditions is 2.1 × 1018 mol. srd-1. s-1. for nitrogen. This represents 15 % of the calculated theoretical value. We give the performances with respect to an oven beam and supersonic beam with axial symmetry.


Résumé
On décrit et étudie un appareil de production de faisceau supersonique de section rectangulaire. Le nombre de Mach M dans le flux continu est déterminé par une méthode semiempirique, semi-théorique. On montre que M tend vers une limite. Une étude expérimentale de l'intensité et de sa distribution dans les directions perpendiculaires à l'axe du faisceau, a été faite en fonction de la pression amont buse p0 et de la distance buse-éplucheur b. L'intensité obtenue dans les conditions optimales est de 2,1 × 1018 mol. srd -1. s.-1 pour l'azote. Ceci représente 15 % de la valeur théorique calculée. On donne les performances par rapport à un faisceau de four et par rapport à un faisceau supersonique de révolution.

PACS
3580 - Atomic and molecular measurements and techniques.

Key words
molecular beams