Numéro
Rev. Phys. Appl. (Paris)
Volume 15, Numéro 9, septembre 1980
Page(s) 1427 - 1433
DOI https://doi.org/10.1051/rphysap:019800015090142700
Rev. Phys. Appl. (Paris) 15, 1427-1433 (1980)
DOI: 10.1051/rphysap:019800015090142700

Différences observées dans l'alliage métallique amorphe Cu-Zr selon son mode d'élaboration

A.M. Flank1, M. Harmelin2, M. Jaulin1 et A. Naudon1

1  Laboratoire de Métallurgie Physique, 40, av. du Recteur-Pineau, 86022 Poitiers, France
2  C.N.R.S., Centre d'Etudes de Chimie Métallurgique, 15, rue G. Urbain, 94400 Vitry-sur-Seine, France


Abstract
Amorphous Cu66Zr34 alloys prepared by two different techniques, i.e. rapid quenching from the liquid state or sputtering, have been compared. We used calorimetric measurements and the scattering of X-rays. The X-ray scattering of these samples has been studied between the origin and k = 4 π sin θ/λ = 6.25 Å-1, including the small-angle region and the first diffraction halo characteristic of non-crystalline materials. The scattered intensities were recorded by means of a position-sensitive proportional counter. The high sensitivity of this technique allows in situ measurements and provides in a short time informations about heterogeneities, fluctuations and atomic distances. The differences observed on Cu-Zr amorphous alloys obtained by these two different techniques are important, leading to the conclusion that the splat-quenched alloy is a more homogeneous material than the sputtered one.


Résumé
Nous avons comparé des alliages Cu66Zr34 amorphes obtenus par deux modes d'élaboration différents : la pulvérisation cathodique et la trempe à partir du liquide. Les méthodes expérimentales utilisées sont d'une part l'analyse thermique différentielle qui détermine la stabilité thermique de l'alliage amorphe et, d'autre part, la diffusion des rayons X entre l'origine angulaire et k = 4 π sin θ/λ = 6,25 Å-1 à l'aide d'un détecteur à localisation. Cette dernière méthode, grâce à un dispositif spécial que nous avons réalisé, permet d'avoir in situ des informations sur la structure atomique à moyenne distance, sur les fluctuations de concentration et sur les distances atomiques. Les différences observées sur l'alliage Cu-Zr obtenu par les méthodes citées sont importantes et l'on peut dire que l'alliage métallique amorphe obtenu par trempe de l'état liquide est de bien meilleure homogénéité que celui obtenu par pulvérisation cathodique.

PACS
6140 - Structure of amorphous and polymeric materials.

Key words
copper alloys -- metallic glasses -- noncrystalline state structure -- zinc alloys -- amorphous metallic glass -- Cu Zr -- preparation technique -- Cu sub 66 Zr sub 34 alloys -- rapid quenching -- sputtering -- calorimetric measurements -- heterogeneities -- fluctuations -- atomic distances -- X ray scattering -- splat quenched alloy